Accéder au contenu principal

On peut se dire au revoir plusieurs fois - David Servan-Schreiber


J'ai lu ce petit bouquin très vite, comme happé par les mots de David Servan-Schreiber. Ce médecin français, auteur de 'Guérir' et 'Anticancer', prônait entre autres la lutte contre le cancer par les défenses naturelles du corps et de l'esprit en plus des méthodes conventionnelles de la médecine. Il est décédé en juillet 2011 peu de temps après avoir terminé ce petit livre de confessions.
 
Il revient sur la lutte contre son cancer depuis une vingtaine d'année, la vie qu'il a menée qui souvent fut un terrain favorable à celui-ci, sur la chance qu'il ressentait d'avoir pu laisser son empreinte ici-bas et sur sa manière d'aborder le plus sereinement possible le passage qu'il pressentait vers l'au-delà, tout en positivant un maximum et en profitant du temps présent avec sa famille et ses amis. Il leur dit simplement au revoir et prodigue à tout un chacun ses recommandations. Un livre plus que touchant qui nous rappelle que nous serons, la plupart d'entre nous, confrontés un jour à l'approche de notre propre disparition. Une source d'inspiration pour tenter de la vivre la plus sereinement possible.

Editions Robert Laffont - page 131

Au contraire, la perspective de rejoindre l'ensemble des âmes humaines et animales dans un univers baigné de lumière, de connexion et d'amour, a tout pour me ravir. Bien sûr, rien ne prouve que les visions des EMI soient le reflet d'une quelconque "réalité" . Il se pourrait bien qu'elles ne soient rien d'autre que l'oeuvre hallucinée d'une poignée de neurones chahutés par le cocktail chimique du trépas. Mais au point où j'en suis, je préfère imaginer que ma mort ressemblera au fameux tunnel débouchant sur la lumière blanche. Ce serait délicieux d'être accueilli par les vagues lumineuses d'amour, et par toutes les personnes que j'ai tant aimées et qui sont mortes avant moi , mon père, ma grand-mère et ce grand-père que j'adorais.

Commentaires

  1. Les écrits de cet homme sont stupéfiants. Sa vision de la mort est à la fois lucide et pleine de poésie.
    Ce coup ci j'arrête mes messages, tu as m'interdire de blog !
    Bonne soirée et bonnes lectures.

    RépondreSupprimer
  2. "Lucide et pleine de poésie" bien dit ! Partir en paix avec soi-même et les autres, ce serait juste parfait.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire