Accéder au contenu principal

Le scandale Modigliani - Ken Follett


En lisant ce roman sur la plage cet été, je ne savais pas que Le scandale Modigliani, datant de 1976, était le premier bouquin de l'auteur de l'énorme "Les piliers de la terre". Si je l'avais su, j'aurais sûrement perçu sa lecture un peu différemment ; j'aurais peut-être été plus indulgent. Le moins qu'on puisse dire est que le fossé est grand entre la chronique des bâtisseurs de cathédrales et ce roman de plage qui m'a procuré un plaisir assez limité. Ce Ken Follett a tout de même le mérite de nous laisser entrevoir les coulisses du monde de l'Art et ses arcanes, notamment les relations entre les artistes et les galeristes tout puissants, en admettant que cela se passe réellement ainsi.
 
Un nombre non négligeable de personnages se croisent dans ce roman "chorale" assez court. Du coup, chacun d'eux est peu développé et donc reste inabouti. Directement ou indirectement, le point commun entre tous est leur quête d'un tableau inconnu d'Amedeo Modigliani que l'artiste italien avait offert à un curé de passage. Une sorte de course poursuite pas très violente s'engage entre Londres, Paris et l'Italie pour retrouver cette oeuvre d'art perdue dans la nature. Résultat des courses : un livre au ton assez badin, certes pas désagréable, mais pas non plus excessivement passionnant.