Accéder au contenu principal

Oscar Pill, tome 5 : Cérébra l'ultime voyage - Eli Anderson


Une lecture "cérébrale"


Imaginez un tétraèdre, une pyramide à quatre faces (voir la couverture du livre) représentant le point d'entrée vers Cérébra, le cinquième univers du corps humain : le cerveau. Le cinquième tout comme ce dernier tome de la saga Oscar Pill de Monsieur Anderson dans lequel le jeune héros devra traverser tout à tour chacune des faces pour pénétrer et comprendre les quatre axes du cerveau et acquérir ses derniers galons de Médicus. Au passage, il tentera de sauver le monde du pouvoir malfaisant du Prince Noir, le grand maître des Pathologus qui l'a mis à sa cruelle botte. Le tome précédent avait effectivement laissé Pleasantville et le reste de la planète en plein chaos et depuis, Oscar était parti se réfugier près du pôle nord pour se préparer à l'ultime combat, à l'ultime voyage ... Rappelons que le jeune Pill a le don, comme tout autre Médicus, de réaliser une intrusion dans le corps humain et ainsi le protéger des agressions Pathologus. Mais ses dons particulièrement exceptionnels parmi ses semblables font de lui l'élu sur lequel repose tous les espoirs de la résistance contre le mal. 
 
Comme je l'avais écrit pour le tome 4 par rapport au tome 3, l'atmosphère a également à nouveau changé dans ce tome 5. Chaque épisode séparé du précédent d'environ deux ans développe un univers différent (et pas seulement dans le corps humain). 'Cérébra l'ultime voyage' est plus sombre, plus apocalyptique et forcément plus mûr car Oscar et ses anciens amis d'école ont maintenant 18 ans et les épreuves leur ont donné de la bouteille. La résistance des Médicus fait rage et on se croirait parfois dans un bouquin d'anticipation totalement adulte plus que dans un bouquin pour adolescents du même type qu'Harry Potter (en même temps, jamais lu ni vu au cinéma). Heureusement pour les afficionados, toute la mythologie Médicus mise en place depuis cinq livres est bel et bien là. C'est le troisième tome que je lis et celui-ci est mon préféré, notamment grâce à l'écriture plus adéquate à mon âge certain et parce que j'ai beaucoup aimé Cérébra, univers par nature fascinant, qui fait l'objet d'une description symbolique plus sobre, synthétique et plus parlante pour moi.  Et puis, comme d'habitude, le récit est truffé de bonnes idées et de rebondissements qui font passer agréablement le lecteur de chapitre en chapitre (fort courts d'ailleurs) jusqu'au dénouement final ...
 
Il me reste à lire les tomes 1 et 2. Ce sera certainement instructif et surtout divertissant de voir Oscar, Violette, Iris, Sally, Ayden, Jérémy, Barth, Lawrence, Valentine, Carrie, Ronan, Tilla et les autres nouer des liens et développer cette charmante et passionnante intrigue pour petits et grands. Et ceci alors que je connais déjà la fin.

Albin Michel - page 441

A peine eurent-ils pénétré dans Cumides Circle que des tiges géantes et couvertes d'épines impressionnantes se déployèrent devant eux, menaçantes. Oscar arbora sa Lettre encore rayonnante et elles retombèrent en douceur. La végétation leur ménagea alors un passage et ils progressèrent dans ce tunnel verdoyant et tiède, guidés par le mouvement des plantes. Ils se surprirent à fermer les yeux  et à inspirer profondément ces senteurs oubliées - les fleurs capiteuses qui se moquaient de l'hiver perpétuel, l'herbe foulée, l'écorce humide. Un oiseau vint se poser sur l'épaule d'Oscar et lui offrit un trille surprenant avant de disparaître dans un feuillage. La vitalité du lieu était contagieuse. Il y a encore de l'espoir, songea Oscar.