Accéder au contenu principal

La fille qui marchait sur l'eau - Siddhart Dhanvant Shangvi


Une autre lecture de mon été : 'La fille qui marchait sur l'eau'. Une saga familiale dramatique et fataliste dans l'Inde du début du 20ème siècle, à la forme très surprenante pour le lecteur non initié que je suis. L'auteur délivre une écriture poétique, flamboyante et fantasmée à l'image de cette déclaration tirée du livre : "Moi, je ne mens jamais ! J'invente simplement la vérité telle qu'elle voudrait être". Une très belle plume donc, mais qui a pu me paraître pompeuse parfois. Le côté très bollywoodien est, par contre, constamment cassé par un propos moderne et libéral, de par les idées véhiculées, et surtout par quelques scènes érotiques voir carrément osées qui dénotent avec le romantisme ambiant. J'ai plutôt apprécié ma lecture grâce à sa forme particulière mais je n'ai pas été transporté comme j'aurais voulu l'être.