Accéder au contenu principal

La délicatesse - David Foenkinos


La thérapie du baiser


Nathalie et François ont beaucoup de chance de s'avoir. Depuis sept ans, ils vivent un amour entier et serein. Lorsque François est victime d'un accident de la route mortel, la vie de Nathalie s'effondre, rien n'a plus de sens. Il ne reste plus qu'à avancer un pas après l'autre et réapprendre à vivre. Un baiser, une occasion inattendue (incongrue ?) vont l'y aider ....

David Foenkinos, tout comme Grégoire Delacourt, fait partie de cette sorte d'écrivains qui savent écrire, avec trois bouts de ficelle, les petits romans du quotidien avec ses petits miracles et ses chutes dans le caniveau. Ils abordent des thèmes ressassés mais qui touchent tout le monde, ou presque : l'amour, le bonheur, le deuil, l'ennui, le temps qui passe, la différence de l'autre, les rencontres qui bouleversent une vie, etc ... Ils essaient de le faire avec légèreté, tendresse et émotion sans pathos ni déprime. En ce qui me concerne, ces épisodes de vie sonnent parfois très justes et parfois un peu moins. 'La délicatesse' fait sans aucun doute partie de la première catégorie. C'est un petit roman qui a de la grâce. Quasiment à chaque page, on rencontre une réflexion, une réplique, une définition, une émotion, un trait d'ironie qui ravit, donne le sourire, ébranle. Nathalie, pour se reconstruire, a besoin de délicatesse. Ce roman en a aussi beaucoup. Forcément.

Folio - page 41

Nathalie et François n'avaient pas voulu d'enfant tout de suite. C'était un projet pour l'avenir. Cet avenir qui n'existait plus désormais. Leur enfant demeurerait virtuel. On peut penser parfois à tous ces artistes qui meurent, se demander qu'elles auraient été leurs œuvres s'ils avaient survécu ? Qu'aurait composé John Lennon en 1992 s'il n'était pas mort en 1980 ? Ainsi qu'elle aurait été la vie de cet enfant qui n'existerait jamais ? Il faudrait penser à tous ces destins qui échouent sur les rivages de leur possibilité.