Accéder au contenu principal

L'épreuve, tome 1 : le labyrinthe - James Dashner


Il faut courir et partir à point


Avec 'Hunger Games' et 'Oscar Pill', on peut dire que j'ai pris goût aux sagas jeunesse/young adults. De bons échos, une adaptation prévue au cinéma et il ne m'en a pas fallu plus pour me motiver à découvrir la trilogie 'L'épreuve' avec son premier tome : 'Le labyrinthe'. De quoi il s'agit ? Autant vous le dire, on ne le sait pas complètement à la fin de l'épisode mais on comprend assez rapidement que l'auteur va distiller une intrigue apocalyptique, thème à la mode s'il en est. Le roman commence avec un suspense de rêve : Thomas, un jeune débrouillard de 16 ans, se trouve propulsé dans un "bloc" au milieu d'un gigantesque labyrinthe de pierre en compagnie d'une quarantaine de"blocards", d'autres adolescents qui n'ont, comme lui, aucune idée de ce qu'ils font ici.
 
Commençons par cette constatation : j'ai beaucoup apprécié sa lecture et j'attends de lire avec une certaine impatience le deuxième tome qui se trouve déjà au pied de mon lit. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir noté les limites de ce roman pour "jeunes adultes". L'écriture en est simple, ce qui n'est pas grave du tout en soi, sauf que ce n'est pas excessivement bien écrit (moins bien que les deux sagas précitées en tout cas) malgré quelques excellents passages de tension et d'angoisse qui font largement leur effet (par exemple l'enfermement dans la ferme). De plus, l'intrigue fourmille d'idées pas très bien rangées qui, au bout du compte, laisse donc une impression de fouillis mal exploité . Et c'est en cela que j'ai été surpris en découvrant le film au cinéma la semaine dernière. Le film est meilleur que le bouquin à ce niveau, le scénario d'origine ayant été charcuté pour être simplifié et affûté. Dernier manquement des aventures de Thomas : la psychologie des personnages n'est pas très poussée, leurs réactions sonnent parfois faux et une absence apparente de fond à ce stade de la saga la met bien en dessous du génial 'Hunger Games'.
 
Bon, ça m'embête un peu d'avoir écrit tout cela car Le labyrinthe' reste très divertissant et surtout il est basé sur une idée géniale qui rive le lecteur à des pages qui se lisent vite et bien. Il est lui-même rapidement prisonnier du suspense et en refermant le livre, il a hâte de retrouver Thomas, Teresa, Chuck, Minho ou Newt dans la suite de 'L'épreuve'. Du moins, ceux qui auront survécu aux griffeurs ...
 

Pocket Jeunesse - page 7

Sa nouvelle vie commença dans le noir complet. Il faisait froid, et l'endroit sentait la poussière et le renfermé.
Il entendit un grincement métallique. Le sol oscilla. Déséquilibré, il tomba puis recula à quatre pattes, la sueur au front malgré la fraîcheur environnante. Ses pieds heurtèrent une paroi de fer qu'il longea jusqu'à un coin. Il s'assit et ramena ses genoux contre lui en espérant que ses yeux s'habitueraient bientôt à l'obscurité.
Tout à coup, le sol s'ébranla et se mit à monter, comme un vieil élévateur dans un puis de mine.
Un fracas de chaînes et de poulies retentit, résonna contre les murs. L'ascenseur obscur se balançait, et le jeune homme  fut pris de nausée ; l'odeur d'huile chaude n'arrangeait rien. Il aurait voulu pleurer mais il avait les yeux secs ; il ne peut que rester là, dans le noir, à patienter.
"Je m'appelle Thomas", se dit-il
Ce ... c'était la seule chose qu'il se rappelait.

Commentaires

  1. Salut mon ami, heureux de te retrouver ici. Merci pour tes 3 blogs.
    J'ai vu il y a 15 jours le film que j'ai beaucoup aimé. Je ne connaissais pas les 3 livres !
    A très bientôt :)

    RépondreSupprimer
  2. Hello JP ! Tu as réussi à me dénicher :) Content de te lire à nouveau. Tiens, je vais aller voir ce que devient Kim ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire