Accéder au contenu principal

Les mots qu'on ne me dit pas - Véronique Poulain


S'aimer sans entendre


Ce petit bouquin m'est tombé tout seul dans les mains et je crois l'avoir lu en moins d'une heure. Un témoignage plutôt touchant, drôle et au bout du compte instructif mais qui se lit comme une gourmandise trop vite sucée, même si le goût est original.

Voilà pour l'histoire vraie de Véronique Poulain qui, entendante, a été élevée par des parents sourds et muets. Muets peut-être, mais aussi ... sonores comme nous l'apprend, parmi d'autres choses, l'auteur à propos de ceux qui vivaient dans un monde parallèle et qu'on regardait de travers dans les années soixante-dix, c'est à dire les jeunes années de Véronique Poulain. A l'époque, d'après elle, rien de trop n'était fait en faveur de leur épanouissement.  Elle nous raconte sa famille et ses parents tout particulièrement, exprime bien sûr sa difficulté, mêlée de fierté et d'empathie, à assumer leur différence face au monde extérieur. Ce n'est que dans les années qui suivirent que cette minorité inaudible fera une sorte de coming out médiatique salutaire qui s'avèrera également bénéfique pour la jeune fille.

Le livre est direct, spirituel, agréable à parcourir mais trop souvent télégraphique. Un joli témoignage, pas de la grande littérature.

Editions Stock - page 38

Ce soir, je vais au bal.
Le Foyer des sourds a été transformé pour l'occasion en dance floor. Derrière la piste, un orchestre et des musiciens embauchés pour jouer devant des gens qui ne les entendent même pas.
Et pourtant, ils enchaînent en souriant tango, salsa, rock, java. Quelle énergie ! Quelle empathie ! Quelle philanthropie !
Au pied de l'orchestre, un petit panneau indique la musique à danser. Là c'est "Tango" qui est affiché. Ma mère empoigne mon père et se lance dans un corps à corps endiablé.
Puis, les couples s'enlacent. Normal, sur le carton est inscrit "Slow".
Et si j'inversais les panneaux ?

Commentaires

  1. J'ai lu chez Laure un billet encore moins élogieux que le tien, pourtant l'idée du récit dans ce cas précis est vraiment très tentant je trouve.

    RépondreSupprimer
  2. En fait, c'est un petit bouquin adorable. Mais c'est juste trop court !!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire