Accéder au contenu principal

Einstein, le sexe et moi (Olivier Liron)

Einstein, le sexe et moi - Olivier Liron

Encyclopédie

En refermant Einstein, le sexe et moi d'Olivier Liron, ma première pensée a été : dans notre monde aux attentes standardisées, ça vaut peut-être le coup de ne pas être dans la norme, la différence permettant de développer des qualités que l'on n'aurait pas sinon. Je ne parle évidemment que purement théoriquement puisque les inconvénients dépassent bien sûr les avantages et l'auteur nous le démontre en évoquant, de façon saisissante bien que succincte (le fait-il dans ses autres livres ?), des horribles brimades qu'il a subies une bonne partie de sa vie, principalement à l'école. La nature malveillante d'un certain nombre d'entre nous face à la différence fait froid dans le dos.

Pourtant, ça m'aurait plu de tout connaître sur la botanique, le radeau Kon-Tiki ou les nombreuses variétés de mésanges, de gagner à Questions pour un champion, d'écrire de façon juste et simple, avec rythme et humour. Bref, d'être un être humain un peu plus complet que les autres.

Je me suis régalé à vivre de l'intérieur le combat à mort d'Olivier face à ses adversaires,"un super champion, une buse et un potiron".

Points - page 37

Après la première question sur la mésange, je n'ai rien lâché. J'avais fait un bon départ, une bonne entame de match. Je me sentais bien dans ma chemise rouge. Quand je repensais aux conseils de Marie-Victoire, avec sa chemise verte ... Une chemise verte, c'était de la folie ! On est si bien dans la vie quand on joue à Questions pour un champion en chemise rouge.