Accéder au contenu principal

Alabama 1963 (Ludovic Manchette et Christian Niemec)

Alabama 1963 - Ludovic Manchette et Christian Niemec

Alabama blues

Sud des États-Unis au début des années soixante, JFK vit ses dernières semaines, Noirs et Blancs vivent côte à côte mais pas ensemble, le KKK rode alors que le mouvement des droits civiques progresse dans le pays ... Bud, un détective blanc et accessoirement alcoolique, va enquêter sur une série de meurtres de fillettes noires en lieu et place de la police locale défaillante. Il va, contre toute attente, être secondé par Adela, sa femme de ménage noire.

J'espérais le simple délassement d'un polar sur fond d'Amérique ségrégationniste et finalement, il y a plus que ça dans ce roman. Étrangement, l'intrigue policière m'est apparue secondaire et j'ai le sentiment d'avoir vécu une expérience presque "feel good" malgré le sujet et le contexte tous les deux dramatiques. Déjà parce que l'humour est omniprésent et peut-être aussi parce que les auteurs ont eu à coeur d'illustrer le point de bascule dans la prise de conscience de certains Américains blancs sur l'égalité des droits, et cela sur un ton optimiste et humaniste, sans noircir le tableau comme ils auraient eu les moyens de le faire.

Ce qui m'a frappé c'est la maîtrise de l'ensemble : le scénario est bien construit, les courts chapitres s'enchaînent avec fluidité, les protagonistes sont crédibles et les dialogues sonnent justes. Et, at the end, on referme le roman la gorge serrée par l'émotion.

Pocket - page 261

Lorsque Adela arriva chez Bud, à treize heures, elle le trouva vacillant au milieu de la pièce, ivre mort, une bouteille vide à la main. Il jeta le cadavre dans la poubelle à côté de son bureau et s'exclama :
 - "A voté !"
Adela ne rit pas. Peut-être que si les Noirs n'étaient pas en train de se battre pour obtenir le droit de vote ...
Elle l'aida à s'asseoir sur une chaise.
"Dans quel état vous vous êtes encore mis !
- Merci ça va aller", balbutia-t-il.
Elle s'éloigna et entendit un grand barouf. Elle le retrouva étalé par terre, sur le flanc. Elle décida de le laisser là et d'emmener M'ame faire sa crotte dans le parc, dans le coin qui lui était interdit à elle mais où les chiens étaient tolérés.

Commentaires